La robe Catherine

L’inspiration en couture peut provenir de partout : un film, une silhouette croisée dans la rue, Pinterest, les blogs des copines…voire même d’un site d’actualité people. 😀

DSC_1815
Oui, je vous avoue tout : je suis accro à Voici et Pure People. Oh je n’en suis pas fière, croyez moi : j’y perds un temps fou et ces informations ingurgitées ne me servent à rien…enfin, sauf peut être cette fois ci.

DSC_1793
Je lisais donc une news qui racontait la façon dont Kate Middleton avait bouffé des yeux son cher mari William lors du dernier Wimbledon (élue info la moins intéressante au monde)(à égalité avec celles qui dissèquent la garde robe de Brigitte Macron) BREF, quand je suis tombée sur sa robe du jour.

IMG_4682
Coup de foudre immédiat : tout est absolument parfait dans ce petit bijou. Et c’est là que je me suis souvenue avoir le tissu parfait en stock pour en coudre une similaire !

DSC_1763
« Ouh la vicieuse, c’est une copieuse ! » (à fredonner sur cet air là)(dans la tête pour toute la journée, c’est pour moi, c’est CADEAU ! 😀 )

BREF, j’ai déniché ce tissu grâce à ma copine Clm sur le marché de la Plaine : c’est un crêpe fluide, avec un beau tombé, légèrement transparent. J’en avais pris 1m, avec l’idée d’une petite robe estivale : corsage bustier, petites bretelles, motif floral sur jupe froncée…adjugé vendu, je suis repartie avec le tissu, l’ai rangé dans mon stock…et copieusement oublié jusqu’à cette photo de Kate Middleton.

DSC_1826
Comme il n’y a pas de hasard, ce projet était aussi l’occasion de vérifier le tombé de ma jupe froncée sur un tissu fluide : souvenez-vous, l’été dernier je l’avais déjà cousue, mais dans un tissu assez raide. J’ai donc pu vérifier son rendu sur un tissu avec plus de drapé.

DSC_1836
Nous sommes ici confrontées à la limite des photos figées : il est difficile de vous retranscrire le drapé de ce crêpe. La photo qui suit vous sera peut être plus parlante.

DSC_1809
Sans doute inspirée par la canicule que nous subissons ici, j’ai délibérément choisi de ne pas doubler la jupe. Le motif floral opacifie le crêpe, mais reste transparent juste sous la taille : sous vêtement chair obligatoire.

Le corsage lui est doublé, avec un crêpe blanc, trouvé lui aussi à la Plaine.

DSC_1928
Crêpe dont j’ai réalisé la qualité déplorable post-couture : j’espère que la doublure tiendra le coup au fil des lavages.

Les coutures côtés sont cousues à l’anglaise. J’étais partie pour faire un rentré et coudre à la main les marges de la couture dos de la jupe, et puis au final la flemme. Elles resteront surfilées ainsi.

DSC_1930
(Oui je termine toujours mes fermetures éclair avec un bout de biais. C’est une finition que Burda préconise toujours, et comme j’ai appris avec leurs patrons, j’ai gardé ce rituel. 😉 )

DSC_1890
Que vous dire de plus sur cette robe ? Nous sommes toujours face au corsage de la robe Whitney, avec ses découpes princesse…

DSC_1915
…et le dos terminé par une fermeture éclair invisible.

DSC_1925
DSC_1766
DSC_1875
DSC_1919
Verdict : testée hier en pleine canicule marseillaise et cette robe est parfaite lors de grosses chaleurs ! La jupe est si légère qu’on ne la sent quasi pas, et le corsage, quoi qu’ajusté, est tout à fait respirable lui aussi, car réalisé dans deux tissus très fins. Vu les températures prévues pour la Toscane dans 8 jours, celle ci sera sans doute la première dans la valise !

DSC_1821
Je vous souhaite à tous un bon week-end, et prenez bien soin de vous.

55 comments

    • Le Papillon says:

      Est ce que tu as le pied spécial déjà ? C’est impératif pour les poser correctement. Est ce que tu penses aussi à bien ouvrir la fermeture avant de la coudre ? Tu sais, écraser l’endroit où tu vas coudre avec ton pouce ? Ce petite geste aussi change tout.

  1. Cdesjujus says:

    Elle est terrible cette robe et ce tissu !! Ça y est cette robe est devenue ma préf de toutes tes robes… Jusqu’à peut-être une de tes nouvelles créations ^_^

  2. Pascale says:

    Ravissant ! Ce tissu est une vraie merveille. Quant à la robe elle est tout simplement adorable et te va terriblement bien. Je trouve qu’elle a le style parfait pour la Toscane. Bonnes vacances.

  3. Doudi750 says:

    Elle est sublime, et je comprend ton coup de foudre pour la robe de Kate elle est magnifique.
    As tu un conseil pour monter ta FÉ sans aucun décalage ? (Les miennes st tjrs décaler de 5mm voir plus)
    Bonnes vacances

        • Le Papillon says:

          Alors ce que je fais, c’est que je couds le premier ruban, puis je ferme la FE, et je griffonne au crayon l’endroit où l’autre côté de la fermeture rejoint la taille, tu vois ce que je veux dire ? Cela me permet d’être plus précise quand je l’épingle. Et quand c’est épinglé, je bâtie. Et quand c’est bâti, j’enlève les épingles, et ensuite je couds. Bâtir est chronophage, mais franchement, ça vaut le coup. (Je bâtie aussi le premier ruban de la FE avant de le coudre, pour bien respecter mon couturage.)

  4. Corinne says:

    Bonjour, très jolie, elle me fait penser à une robe de danseuse, ça pourrait faire office de robe de mariée également. Bravo encore une fois.
    trop belle

    • Le Papillon says:

      Oh tu sais, ce n’est pas la première fois que je couds ce modèle, qui plus est relativement simple…quand tu couds plusieurs fois un modèle cela va toujours plus vite. 😉

  5. Lili du Breizhil says:

    Je ne sais pas pourquoi, mais je ne suis pas surprise que tu aies choisi ce tissu. Elle est superbe et le corsage je suis toujours aussi fan. Bon week-end.

    • Le Papillon says:

      Le pire étant que je ne l’ai même pas choisi directement, c’est une copine qui connait mes goûts par coeur qui l’avait repéré pour moi ! C’est la seule personne que j’enverrai m’acheter des tissus les yeux fermés. 😉

    • Le Papillon says:

      Tu peux aussi fabriquer un petit bout de biais dans ton tissu principal, c’est ce que Burda préconise en général. En bonne flemmarde je préfère souvent le biais tout fait, je garde la moindre chute de biais en ce sens d’ailleurs ! 😀

  6. Barbara Cooper says:

    Your dress is so beautiful! The fabric is gorgeous and your sewing is very good! It looks super on you! Thank you so much for sharing these pictures of your dress. I just love it! Have a wonderful time on holiday with your family in Tuscany!

  7. Ctextiles says:

    Bonjour
    Tu peux vraiment tout porter
    Tout te va!
    Et quelle production?
    J’aimerai avoir un visage aussi lumineux
    Je pourrais prendre des photos de mes cousettes avec la tête au lieu de la couper
    Et pour aller en toscane tu ne passes pas par Nice?
    Marie

    • Le Papillon says:

      Mouarf, je suis certaine que ton visage est lumineux, et que tu dois être la seule à penser à le contraire ! Allez, lance toi, je suis certaine que la joie et la fierté de partager un ouvrage réalisé par tes soins illumineront ton minois. 😉 (oui oui on va passer par nice mais on ne s’y arrêtera pas je pense, on y a passé nos vacances au printemps !)

  8. Falbala says:

    Le tissu est ravissant et parfait pour cette petite robe estivale. L’inconvénient des fermetures invisibles est qu’on ne peut pas rajouter de petites breloques fun. Si je me souviens bien de mes cours de couture il faut aussi coudre chaque côté de la fermeture invisible dans le même sens pour éviter notamment les décalages.

    • Le Papillon says:

      C’est vrai que les breloques sur les FE sont jolies…mais je préfère personnellement la finesse d’une FE invisible, surtout qu’en général, mes tissus ne sont jamais très sobres. 😀 Autant favoriser la simplicité sur la mercerie. 😀

  9. Mélanie says:

    Bonjour! Ta robe est super jolie, elle te va super bien! Et effectivement elle a l’air adaptée à cette canicule.
    J’ai moi aussi une petite question sur la fermeture éclair invisible. Ma mercière m’a dit qu’elle n’en vendait plus parce que ça se prend tout le temps dans le tissu et que plus personne n’en veut… Est-ce que tu as un truc pour éviter ça?

    Merci!

    • Le Papillon says:

      C’est marrant, je n’ai jamais entendu un truc pareil…ce que j’ai surtout entendu de la part des anciennes mercières est qu’elles ne veulent plus en vendre parce que soit disant « elles ne sont pas très solides  » ! Pourtant je n’en ai jamais cassé une…bref. Ecoute personnellement mes fermetures ne se prennent jamais dans le tissu…j’imagine que la façon de la poser est importante. Il faut coudre près du curseur mais pas non plus SUR le curseur, sinon évidemment cela coince. En ce sens, utiliser un pied spécial pour poser les fermetures invisibles est primordial, car il guide justement l’aiguille au bon endroit.

      • Mélanie says:

        Merci, je vais tenter le coup en suivant tes conseils alors! Je suis en train de coudre une Georgina avec le dos en satin de coton et une fermeture normale ne me parait vraiment pas appropriée… Et de toutes façons maintenant il faut que j’en ai le coeur net!

        Bonne soirée

  10. j says:

    joli rendu, joli mannequin.

    Tu n’as rien à envier à personne et surtout pas au marketing, garde ton joli sourire.

    Quelle chance que ce marché de la plaine, que je ne connait pas§

  11. Claire says:

    Superbe robe ! tout est parfait ! le choix du tissu avec un imprimé tellement frais et la coupe en font une robe que tu pourras garder longtemps j’espère. En tout cas pour tes vacances prochaines, elle sera parfaite 😉
    Merci pour tes articles que je lis avec grand plaisir en rêvant de pouvoir coudre aussi bien un jour et d’être aussi à l’aise que toi.
    Belles vacances !

    • Le Papillon says:

      Merci infiniment pour ton commentaire qui me touche beaucoup. Et je suis sûre que tu couds déjà super bien : l’envie et la passion sont les meilleurs moteurs, et je suis certaine que tu n’en manques pas. 😉

Laisser un commentaire