La robe Lio

Le modélisme est une pratique merveilleuse, mais le modélisme a un terrible défaut : quand le tissu est coupé, on ne peut plus revenir en arrière. En couture vous pourrez toujours sortir le découd vite, reprendre une fermeture mal posée, des fronces mal réparties, un embu mal résorbé. Mais la pièce dessinée et ensuite découpée a un caractère irréversible : si votre patron est mauvais, il faudra s’en contenter. Et déployer des trésors d’imagination pour retomber sur ses pieds.

DSC_0811
Ce tissu, déniché au marché de la Plaine il y a quelques semaines, fut un vrai coup de coeur : une fibranne de viscose, très douce, très fluide, dont le rouge éclatant m’avait tapé dans l’oeil. Je voulais à tout prix en faire une robe, sans être capable de me décider sur un modèle. Et c’est un peu sur un coup de tête, en coupant le dernier fil de la robe Carrie, que je me suis décidée à partir sur la même ligne.

DSC_0711
Mais cette fois-ci, j’avais envie de mancherons froncées. Je reprends donc ma tête de manche originelle, celle de la robe Papillon, procède à l’évasement expliqué sur mon bouquin Esmod, et dessine une ligne d’ourlet assez creusée. Comme je souhaitais que les fronces soient davantage placées sur mes épaules, je creuse mon emmanchure au niveau de la tête de manche, monte le tout…et m’aperçois que le résultat est catastrophique.


J’ai totalement zappé de vous faire une photo, mais je vous assure, le résultat était moche au possible. La ligne d’ourlet était trop creusée, les manches pas assez évasées, on aurait dit des manches ballons trop courtes. AF-FREUX. Et c’est en retournant mon patron de manche dans tous les sens, que soudain, le plan B m’apparut : et si tu la prenais à l’envers cette manche ? Si tu cousais ta ligne d’ourlet sur ton emmanchure ?

FullSizeRender
FullSizeRender 2
Tu garderais l’évasement, tes manches ne seraient plus froncées mais volantées, certes il n’y aurait rien d’académique dans ta démarche, m’enfin, si ça fonctionne et que tu réussis à sauver ton ouvrage, pourquoi ne pas tenter ?

IMG_3945
Et ça a marché ! Enfin…juste pour les manches. Parce que quelque chose me gênait sur le corsage. Vous pouvez voir la photo ci dessus, alors que toute la robe avait été montée : il y avait un excès de tissu sous les emmanchures. Et c’est en essayant ma robe, et en pinçant le corsage que j’ai compris où était le souci : il manquait des pinces poitrine ! J’en ai aussi profité pour réduire d’1cm les coutures côtés juste sous les emmanchures.

DSC_0743
Et là on est bon ! Enfin, presque. Il me reste un petit bémol, sur lequel j’ai pu mettre des mots après avoir vu ces photos. J’ai un buste assez court si on le compare au reste de mon corps. Et ici, comme mon corsage est amputé de la ceinture élastiquée, et que j’ai creusé volontairement un profond décolleté en coeur, mon buste semble encore plus court. Pour la prochaine version (qui sera sans manche celle ci), je vais tenter de réduire la hauteur de la ceinture, et peut être moins creuser le décolleté, afin de visuellement rallonger mon corsage. Nous verrons bien si cela fonctionne !

DSC_0746
DSC_0716
Si j’insiste tant à travailler ce modèle, c’est avant tout parce qu’il est très agréable à porter. Cousue dans un tissu doux et souple comme cette fibranne, la robe est vraiment confortable. La jupe a une belle ampleur tout en restant flatteuse : et c’est sans doute le point que je lui préfère !

DSC_0759

DSC_0765
DSC_0718
Et comme le corsage est doublé, l’intérieur est aussi joli que l’extérieur.

DSC_0862

DSC_0747
Verdict : si en coupant le dernier fil j’étais vraiment dépitée que le résultat ne soit pas à la hauteur de mes espérances, j’ai relativisé mon ressenti après avoir porté la robe toute une journée. Je m’y suis sentie jolie et à l’aise, et c’est ce sentiment là que je veux lui associer. Souvent je suis trop exigeante envers moi même, et j’essaie de garder en tête que je ne patronne pas depuis très longtemps. Cette robe n’est pas parfaite, mais elle n’est qu’une étape dans mon apprentissage. Et la prochaine me prouvera qu’encore une fois, je n’ai pas perdu mais appris ! 😉

DSC_0807
Et pourquoi la robe Lio ?? Tout simplement parce qu’au moment où je traçais mon patron, il me fallait baptiser la robe pour annoter mes pièces. Je n’avais pas la moindre idée d’un nom quand au même moment, ma bibliothèque musicale, lancée en mode aléatoire, a lancé « Amoureux Solitaires » de Lio, issu de son tout premier album. Album que j’ai du écouter mille fois enfant, et qui est un peu ma madeleine de Proust à moi. Adjugé vendu, elle sera donc la robe Lio !

DSC_0712
Je vous souhaite à tous une belle semaine, et prenez soin de vous !

53 comments

  1. Brunette says:

    Elle te va comme un gant. Je connais cette impression que chaque vêtement cousu est en réalité un assemblage de défauts criants et le plus souvent je constate que personne ne voit rien voire ne comprend pas mes affres de couturière amatrice…C’est sans doute encore pire quand on patronne soi même puisque la création est encore plus personnelle. Je trouve que ta robe est délicieusement estivale et tombe très bien. Bravo Emilie !

    • Le Papillon says:

      Oh oui, tu as totalement raison ! D’ailleurs, entre la photo prise avant les pinces poitrine et celles prises ensuite, mon mari n’a pas vu la moindre différence ! 😀

  2. Cyqlaf says:

    Des fois, on ferait tout pour sauver sa robe !!! & sur ce coup là, bingo ! Ça marche du feu de Zeus !!!
    /* & sinon, ok, buste court. Mais ça allonge les jambes non ? Allez, fais ta gazelle 🙂 ! */

  3. Orianne says:

    Ta robe est vraiment très jolie, ce tissu est vraiment printanier et j’adore les petites manches volantées ! Ce donne vraiment envie de se mettre au modélisme !

    • Le Papillon says:

      C’est une pratique qui est loin, très loin d’être simple je trouve, mais passionnante. Et cela ouvre des perspectives infinies en terme de création !

  4. Evelyne says:

    Quelle jolie robe qui ta va commen un gant!
    Il faut vraiment que j’essaye cette encolure en forme de coeur, c’est vraiment très, très joli!

  5. nathaliehcoud says:

    Quelle jolie robe ! Tu m’épate par tes idées de patronage: penser à changer les coutures de tes manches de cette façon est tout simplement génial ! Le résultat est super beau ! Tu es vraiment douée !

    • Le Papillon says:

      Oui, mais parfois j’aimerais aussi retrouver la joie des débuts, je pouvais produire la pièce la moins bien finie du monde, mais j’étais toujours tellement heureuse et fière de moi !

  6. Pascale says:

    Tu es vraiment ravissante dans cette jolie robe. J’aime beaucoup ce tissu. Tu as eu u e très bonne idée pour les manches. Tu maîtrises bien ton sujet….

  7. Liochka says:

    et puis tu pourrais dire que les brunes ne comptent pas pour des prunes !!!!
    Tu as raison, tu es très exigeante avec toi !!! Je te confirme aussi, tu es très jolie dans cette robe !
    Bonne soirée

  8. Lili du Breizhil says:

    Elle est très jolie et dans ce tissu, ça rend vraiment bien. Je ne trouve pas le buste trop court, enfin ça ne me choque pas. Pour ce qui est d’être exigeante avec soi même, comme je comprends… Belle soirée, à bientôt.

  9. Vivi says:

    J’aime beaucoup cette robe de par sa forme et son tissu.
    Les manches sont canons et cette forme la rend très sexy.
    Certes la taille est un peu haute mais elle reste magnifique.

  10. Kreafond says:

    Je suis bluffée d’apprendre que c’est toi qui a créé ton patron toute seule ! Franchement, malgré les petites embuches sur ton chemin, tu as su relever le défi et le résultat est excellent ! Malgré ton petit buste, la coupe n’est pas choquante du tout et tu peux être fière de cette nouvelle réalisation !
    Bonne soirée 🙂

  11. LA SOURIS GRISE says:

    Quelle jolie robe printanière ! Quel travail !
    Cette couleur lumineuse te va à ravir toi qui est brune.
    Ces petits mancherons sont ravissants et beaucoup plus actuels que ceux de la robe Carrie.
    Le décolleté n’est pas choquant du tout, et je mettrais juste un bémol sur la ceinture elastiquée qui du coup donne un visuel raccourcis à ton buste; Peut-être juste froncer ?
    On peux être sûr, avec ton obstination que la prochaine sera encore plus accomplie. Bravo!

    • Le Papillon says:

      Le souci de remplacer la taille élastiquée par des fronces, c’est que cela change totalement la ligne et la construction de la robe. Il faudrait enlever l’ampleur du corsage, enlever la ceinture, froncer la jupe, donc poser une fermeture pour enfiler la robe, et là on perd le côté confortable et facile à vivre de ce modèle. Qui plus est la taille élastiquée permet l’utilisation de tissus fins et fluides, ce qui est très confortable pour l’été. Mais je pense vraiment qu’en réduisant un peu la hauteur de la ceinture et en remontant un tout petit peu le décolleté, cela peut faire des miracles. 😉

  12. Aline says:

    C’est de ces erreurs que l’on apprend !!!
    Et je languis d’arriver aux genres d’erreurs que tu côtoies … perso, elles sont bien plus basiques …
    En tout, si tu ne la mets plus, je suis preneuse …
    Je trouve le tissu super joli et la coupe parfaite … et j’aime beaucoup le rendu des manches …
    Encore une robe qui te va très bien .

  13. Falbala says:

    Cette robe est tout à fait ravissante et l’idée des manches est une réussite. Je partage également le point de vue de la Souris grise pour ce qui est de la taille élastiquée.
    Si ça t’intéresse ma consœur Fanfreluche a réalisé une très belle robe similaire avec la même encolure. C’est toujours intéressant de voir les différences d’approche sur un modèle semblable.
    c’est par là: http://leserialpiqueuses.fr/le-nom-de-la-rose/

    • Le Papillon says:

      C’est marrant que tu me partages ce lien, car le modèle Burda présenté est dans mes projets à court terme. 😉 Mais attention, à part l’encolure, ces 2 robes sont extrêmement différentes : la mienne n’a pas de fermeture, celle que tu me présentes si, mon tissu est plus fluide, plus fin que l’autre. En terme de construction, d’ampleur, de mouvement, elles n’ont rien à voir l’une avec l’autre. 😉

  14. Aurélie says:

    J’aime beaucoup ces manches !!! Très très jolies ! J’ai aussi flashé sur un modèle du commerce avec des petites manches volantées, et je compte bien m’atteler au patronage (le modèle était trop grand pour moi) ! Les manches me font un peu peur, mais comme je vois que tu retombes sur tes pattes, ça me rassure !

  15. tei says:

    Elles sont très réussies ces manches ! Très jolies. J’ai l’impression que tu pourrais descendre un peu la ceinture non? Quand on te voit de profil la taille de la robe paraît un peu plus haute que la tienne. Tu es persévérante c’est une grande qualité.

  16. Marmotta says:

    Le buste trop court ???? Pour moi pas vraiment !
    Tu as su merveilleusement bien rebondir avec tes manches, cette petite robe a un côté rétro et très frais et puis je rouge ça va tellement bien au brunes, on m’en a fait porter tellement petite que c’est une couleur que je porte rarement aujourd’hui ! Bon week-end

  17. Kalmia says:

    Adorables ces petites manches et ce décolleté. Et ce rouge, quel pep’s !!!
    Sur la photo de profil, on a l’impression que la ceinture est bien à sa place dans le dos mais un peu haute devant. Peut-être pourras-tu grappiller là quelques cm pour la prochaine.
    Je suis aussi très exigeante avec moi-même, mais je trouve que c’est une qualité et je me modère en examinant les finitions des articles du commerce :-).

    • Le Papillon says:

      J’ai vu ma prof de modélisme hier en portant la robe justement pour avoir son avis, et elle m’a donné le même conseil. 😉 C’est prévu pour la prochaine. 😉

Laisser un commentaire