Rue / Colette Patterns

Je compare souvent les sorties de patrons à des parties de bowling : certaines balles s’élancent sur la piste, et selon mon goût, mes envies, mes besoins, vont plus ou moins rapidement rejoindre la rigole, disparaissant de mon paysage couturesque. Et puis il y a des patrons qui déboulent, explosent toutes les quilles en une fraction de seconde, telle une to-do list parfaitement échelonnée, disparaissant au profit d’une seule et unique envie, impérieuse et irrépressible. Ces patrons là, je les appelle mes patrons « Strike » et Rue, la dernière robe de Colette, en fait évidemment partie. ❤

dsc_7920
Ah Rue. Il faut dire que cette balle là avait pris un sacré élan : Colette nous avait distillé des indices les semaines précédant la sortie, annonçant son retour au vintage, après quelques patrons plus « modernes ». Autant vous dire que je comptais littéralement les jours avant la sortie officielle…et je ne fus pas déçue.

cp1036-rue-01-large-bdfdcc21fc590a4baebbedf3ace76f1f906618a434a1a2dc8f1415f4291809bb
J’émettais juste un petit doute sur cette découpe du corsage qui tombait pile sur le sein, et la version en flanelle de Sarai m’a confirmé la modification qu’il me fallait entreprendre : baisser cette découpe. Avant toute chose, j’ai donc fait une toile, en taille 4 :

dsc_7943
dsc_7944
Au final, je trouve la découpe plutôt jolie, mais je savais qu’elle ne fonctionnerait pas sur mon tissu choisi, souple et assez épais, surtout au niveau des plis couchés du décolleté. Il me fallait aussi rallonger de 2cms le corsage. Voici donc les modifications que j’ai pu entreprendre :

  • j’ai rallongé le dos de 2 cms (selon les lignes indiquées sur le patron)
  • allongé la pièce centrale devant de 5cms (comme indiqué dans cet article du sew along) et réduit cette même pièce de 3cms au niveau de la pointe, en redessinant la découpe avec un perroquet
  • réduit l’empiècement côté de 3cms, au niveau de la découpe, donc sur le haut de la pièce.

dsc_7914
Je ne sais pas si la façon de faire est bonne, mais quoi qu’il en soit, cela marche plutôt pas mal. Mon seul bémol se situe au niveau de la poitrine, sous les emmanchures : il y a un excès de tissu, peu esthétique mais au final assez confortable. A modifier pour la prochaine.

dsc_7849
(Notez qu’avec toutes ces prises de tête, j’ai totalement zappé le raccord des rayures. Et je m’en fiche comme de ma première bobine de fil ! 😀 )

dsc_7876

Autre modification : j’ai aussi cintré le bas du dos et le haut de la jupe dos d’1,5cms, par rapport à ma cambrure assez prononcée.

dsc_7845
Concernant la jupe, je l’ai raccourci de 10cms. Si le dos est en 2 parties, le devant est en fait constitué de 3 panneaux : sous les plis creux latéraux se cachent 2 coutures. Le tombé est vraiment magnifique.

dsc_7887
(Yeah, on peut tourner avec !) (35 ans, pourquoi ??? 😀 )

dsc_7869
J’ai opté pour la version 1, avec ses manches courtes. Je suis vraiment fan de l’encolure : associée avec les manches assez courtes, je trouve qu’elle équilibre joliment les silhouettes en A.

dsc_7916
Mais l’autre point fort de Rue, ce sont ses finitions aux petits oignons.

dsc_7942
(la robe sur l’envers)

A la base, la robe est entièrement doublée : mon tissu étant assez épais, j’ai choisi de ne doubler que le corsage et les manches, avec du satin stretch blanc.

dsc_7941
Vous vous rappelez les finitions au niveau des emmanchures sur ma première toile, la super technique que ma prof de modélisme m’avait apprise ? C’est exactement la même technique ici : assez difficile à coudre, mais alors, le résultat vaut le coup.

img_2320
dsc_7939
C’est beau hein ?

Dans les détails, j’ai souligné les découpes du corsage avec du passepoil blanc.

dsc_7933
Concernant le tissu, ce fut une évidence dès le départ : il me fallait des rayures. Mais attention ! Jaunes et blanches, ET larges. Il fallait qu’il soit en coton, qu’il ait un beau tombé, qu’il ne soit pas trop épais, dans l’idéal qu’il contienne un peu d’élasthanne pour le confort. Autant vous dire le graal. Et après quelques heures de recherche sur le net, c’est aux Tissus de Roubaix que j’ai trouvé la perle ! Vous le savez, je n’aime pas trop commander sur le net, mais cette fois ci, j’ai bien fait de prendre le risque : ce tissu est exactement ce que je recherchais.

dsc_7911
J’ai trouvé les explications de Colette limpides : toutes les étapes sont illustrées de schémas, et des liens vers des vidéos sont associés aux point les plus techniques. Ajoutez à ça le super sewalong qui se tient en ce moment, et vous n’avez plus aucune raison de ne pas vous y coller, si Rue vous tente !

dsc_7915
Verdict : elle n’est pas tout à fait parfaite, mais pour une première version, je suis plutôt satisfaite du résultat. Le confort que ce soit au niveau des emmanchures ou de la taille est vraiment génial, je m’y sens aussi bien que dans une robe en jersey, c’est vous dire ! Et ces rayures jaunes sont parfaites pour l’été indien que nous vivons actuellement : je crois que je vais la rebaptiser ma robe Juvamine. ❤

dsc_7896
Une excellente fin de semaine les filles, prenez bien soin de vous ! ❤

98 comments

  1. Moineau16 says:

    Une pure merveille!! J’adore ta modification pour baisser la découpe du corsage, je trouve le résultat 1000 fois plus joli et équilibré comme cela La rue est une plante médicinale aussi appelée « l’Herbe de Grâce », cela va si bien à ta belle robe!

  2. isa says:

    T’es vraiment trop belle et ta robe……..!!! Je ne l’ai pas encore acheté à cause de cette ligne de poitrine trop haute mais je ne suis pas sur d’avoir bien compris tes explications, ni d’arriver à faire les modifications. Je réfléchis ! Belle soirée et encore bravo !

    • Le Papillon says:

      Comme je l’écris ci dessous, j’ai modifié le passage des modifications en tentant de les rendre plus claires, même si c’est très difficile d’expliquer des modifications de modélisme par écrit. 😉

  3. didine says:

    Ce n’est pas du tout le genre de tissus que tu prends d’habitude et je dois dire que ça te va superbement bien !! (et avec ce rouge à lèvres…. Mama mia !!!) Juvamine est à tomber, j’adore ce modèle ! (et l’écriture de ton post 😉 ).

  4. Priscilla Fee bobine says:

    Cette tuerie !!!!!!!!!! Je suis éblouie !!! Aussi belle dedans que dehors !!! Vraiment bravo tu es resplendissante dedans ! Et cette couleur !!! Je suis fan. Dis moi par pur curiosité : tu as mis combien de temps pour la faire ? Et autre question : que fais tu du tissu utilisé pour tes toiles ? Cest du tissu spécial toile ou pas ? Ravi bravo bravo !!! J’adore en tous cas et je suis comme toi ravie que Colette revienne au vintage !! Bisous

    • Le Papillon says:

      Alors je vais avoir du mal à te répondre pour le temps de réalisation, car comme je l’ai déjà écrit plusieurs fois, je couds en fractionné : je n’ai jamais de longues plages horaires pour coudre (3 enfants 😀 ), donc je grapille toujours des petits créneaux, 30mns par ici, 1h par là…c’est dur de quantifier au final. Pour les toiles j’utilise le tissu Bomull d’Ikea. 😉

  5. marie-sophie says:

    Bravo, je crois que vous m’avez convaincu (j’étais déjà bien tenté .. mais là… complètement subjugué et sous le charme !) je crois que je n’ai pas tout compris vos modif mais va falloir essayer ! encore une fois 1000 bravos , cette robe est splendide et vous sied à merveille !

    • Le Papillon says:

      Merci beaucoup Marie Sophie ! J’ai modifié mon passage sur les explications en espérant avoir été plus claire, même si c’est très difficile d’expliquer des modifications de modélisme par écrit. 😉